Actualités

La Fuite en Egypte racheté par l’État

Le tableau va devenir, pour 17 millions d’euros, l’une des oeuvres phares du musée des beaux-arts de Lyon

L’oeuvre a été présentée mercredi 18 juillet à Paris, lors d’une conférence de presse au musée du Louvre, par la ministre de la Culture Christine Albanel, qui a exprimé sa fierté et son émotion de voir cette oeuvre entrer dans les collections nationales.

Elle rejoindra en effet, en février 2008, les cimaises du musée des Beaux-Arts de Lyon, qui ne possède pas encore de Poussin, pour en devenir « l’une des oeuvres phares », a indiqué la directrice du musée Sylvie Ramond (nb. le musée a acquis en 2016 une autre oeuvre importante de Poussin, le Mort de Chioné).

Cette acquisition a été rendue possible au terme d’une opération exceptionnelle de mécénat et d’une véritable course contre la montre : le musée de Lyon et la ville se sont mobilisés, faisant appel au musée du Louvre qui a lui-même mobilisé son cercle de mécènes et ouvert son carnet d’adresses des grandes entreprises françaises, fondations et autres donateurs privés. Lyon a donné 1 million d’euros, la région 250 000 euros, le musée du Louvre, sur ses fonds propres, 1 million. 18 mécènes, entreprises et un donateur privé, dont pour les plus gros contributeurs Gaz de France (3 millions), Axa, Total et des entreprises et banques lyonnaises, ont participé à cet achat.

« C’est la première fois que nous achetons pour donner », a indiqué à l’AFP Henri Loyrette, président-directeur du Louvre, ajoutant que « nous étions désespérés de voir ce tableau sortir. Ceci représente la part sacrée que le Louvre doit aux musées de région », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *