Eliézer et Rébecca (Louvre) – Détail 6 : La symbolique des cruches

Eliézer et Rébecca 1648 - Musée du Louvre - détail 6

Poussin a scandé les lignes directrices du tableau par de nombreuses cruches (pas moins de 10), s’amusant avec son motif formel : vase, amphore, du péliké, stamnos ou hydrie grecs. Le parallèle avec les formes féminines est inéluctable ; Eliézer arrivant au puits s’immisçant dans un monde féminin. On retrouve également l’idée de virginité : Poussin insiste peut-être ainsi sur l’innocence et la pureté de Rébecca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *