L’enlèvement des Sabines – peint pour le cardinal Luigi Omodei (1637-1638)

Musée du Louvre, aile Richelieu, 2e étage, salle 14

Huile sur toile, 159 x 206 cm

L'enlèvement des Sabines, 1637-1638 - Musée du Louvre

Nicolas Poussin – L’enlèvement des Sabines

Le sujet, tiré de Plutarque, illustre le moment où la première génération de Romains enlèvent les Sabines pour les prendre pour femmes.

Détails de l’oeuvre :

L'enlèvement des Sabines - Détail  L'enlèvement des Sabines - Détail 2  L'enlèvement des Sabines - Détail 3  L'enlèvement des Sabines - Détail 4  L'enlèvement des Sabines - Détail 5  L'enlèvement des Sabines - Détail 6  L'enlèvement des Sabines - Détail 7  L'enlèvement des Sabines - Détail 8  L'enlèvement des Sabines - Détail 9  L'enlèvement des Sabines - Détail 10

La description du tableau par Bellori :

« Romulus du seuil d’un portique, élevant son manteau royal de pourpre fait signe à ses guerriers qu’ils assaillent et ravissent les Vierges Sabines. Il a représenté leur fuite, leurs larmes, leur épouvante et aussi la violence et la furie des ravisseurs. Voici une femme qui fuit avec son vieux père, lequel, tout haletant et les bras ouverts, se retourne en arrière au choc d’un soldat, qui saisit la femme et l’emporte. Non loin une de ses compagnes se traîne à terre et se cache dans le sein de sa vieille mère qui fait le geste d’éloigner un jeune homme armé, lequel la repousse, lui mettant la main à la poitrine et tient l’autre sous la jeune femme qu’il enlève. Du côté opposé une jeune femme se défend avec un âpre dédain, et tire les cheveux de son ravisseur qui la tient dans ses bras. De telles scènes ont lieu au-devant du tableau ; mais plus loin, à l’arrière-plan, et en figures plus petites, on voit un soldat qui enlève de terre une enfant et la pose de force sur la croupe du cheval de son compagnon qui se retourne pour l’embrasser, et de toutes parts fuient les Sabins, hommes et femmes, poursuivis par les Romains qui les assaillent de leurs épées. Les édifices de la nouvelle Rome sont là figurés avec la construction d’une tour, et Romulus est près du temple, devant un noble portique de colonnes, armé richement d’une cuirasse d’or, et drapant son manteau, et la couronne en tête. Ce tableau fut encore peint pour l’Éminentissime Seigneur Cardinal Aluigi Omodei. »

Une première toile traitant de ce sujet, The Abduction of the Sabine Women (circa 1634), est visible au MET de New-York.

Ce contenu a été publié dans Oeuvres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’enlèvement des Sabines – peint pour le cardinal Luigi Omodei (1637-1638)

  1. Sam et Clément dit :

    Bonjour,

    Nous sommes élèves en 5ème rénové en Belgique (ce qui correspond à la première en France), nous avons un travail sur le peintre Nicolas Poussin, plus précisément sur son œuvre « L’enlèvement des Sabines ». Nous avons commencé notre travail et nous sommes bloqués sur un critère que notre exposé doit comporter, qui est « Quels sont les caractéristique classiques de l’œuvre ». Pouvez-vous nous envoyés de l’informations complémentaires. Je vous remercie d’avance.

    Clément et Sam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>