Livres

Et in Arcadia Ego – Poussin ou l’immortalité du Beau

Jean-Louis Vieillard-Baron – Hermann Éditeurs, 2010

Et in Arcadia Ego de Jean-Louis Vieillard-Baron - Poussin ou l'immortalité du beauLes Bergers d’Arcadie de Poussin gardent toujours leur mystère. Le tableau présente deux énigmes : la légende gravée sur le tombeau et la femme drapée en avant de la scène à droite. Le lieu est l’Arcadie, la patrie des poètes. Poussin en fait la patrie des peintres, en peignant la Beauté sous la forme d’une femme, qui médite sur la mort. Dans cette méditation picturale et métaphysique, Poussin nous montre le plus bel exemple de la pensée en peinture…

Une réflexion au sujet de « Et in Arcadia Ego – Poussin ou l’immortalité du Beau »

  1. Bonjour. Depuis quelques années divers récits parlent de Poussin et d’un secret lié au village de Rennes Le Château. Issu de quelques faux documents ? Je n’ai jamais porte un quelconque intérêt à cette histoire, sauf que par diverses routes différentes je suis arrivé à la même possibilité! Poussin n’est jamais venu au Razes, c’est le Razes qui est venu à lui. La femme qui semble savoir debout à un nom: Henriette Catherine de Joyeuse qui était en exil en Italie pour cause de fronde de son second époux, un Guise Charles de Lorraine. l’Arcadie ou terre des utopies humaine est comparable au Pays de Cocagne qui fut le triangle d’Or de la culture du Pastel.
    René de Chateaubriand a toujours porte un intérêt à Poussin car pour lui: Les gaulois ont toujours confié leur secret aux femmes.
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *