Livres

Le cardinal Fesch, Poussin et Midas

Pierre Rosenberg, IAC Éditions d’Art, 2012

Le cardinal Fesch, Poussin et Midas par Pierre RosenbergLe 19 février 2011 étaient volés au Palais Fesch – musée des Beaux-Arts d’Ajaccio, dans des circonstances rocambolesques, quatre tableaux de la collection Fesch, dont le Midas à la source du Pactole de Poussin. Les oeuvres ont été restituées le 4 mai 2012 (voir l’actualité). Le jour même de cet heureux dénouement, Pierre Rosenberg proposa d’écrire un petit ouvrage monographique afin de marquer le retour de Midas dans les collections nationales.

Le Midas, une oeuvre de jeunesse de Poussin (1594-1665) peinte à Rome vers 1626, compte sans nul doute parmi les chefs-d’oeuvres du musée Fesch.

Tout ce qu’il toucherait se transformerait en or, tel est le voeu formulé par le roi Midas. Son souhait est exaucé mais, bientôt manquant mourir de faim et de soif, il exprime une seconde requête : être démis du pouvoir maléfique qui lui avait été accordé. Sur le tableau d’Ajaccio, Midas, qui a perdu son pouvoir, se lave dans les eaux du Pactole qui désormais charrie des paillettes d’or. Midas a désiré et obtenu la richesse. Elle aurait pu lui être fatale. Il rêve et s’interroge sur la vanité des biens de ce monde. Devant lui, à genoux à ses pieds, un adolescent, surpris et fasciné, découvre au creux de sa main des paillettes d’or…

À voir ailleurs :
• Le tableau au musée des Beaux-Arts d’Ajaccio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *